Brésil - Lencois
L‘objectif du périple de Backseattripper entre São Luís et Jericoacoara est d’éviter au maximum l’asphalte et de minimiser le coût et le temps de trajet… bref mission quasi impossible à première vue. On a tenté, on a presque réussi et on te raconte ici comment!

En voiture avec Backseattripper!

En voiture avec Backseattripper!

DE SÃO LUíS A BARREIRINHAS

Nous nous contentons pour ce premier tronçon de prendre le bus de ligne compris dans notre package pour notre excursion dans les Lençois. De São Luís à Barreirinhas, tu peux compter environ 3h de trajet plus une énorme pause petit-dej sur une aire de repos.

DE BARREIRINHAS A PARNAíBA

Le voyage s’effectue par une piste ensablée en camion 4×4 Toyota pour la modique somme de pour 25R$ par personne. C’est à ce moment là que commence véritablement l’aventure!

4x4 TOYOTA à destination de Tutoia

Barreirinhas – 4×4 TOYOTA à destination de Tutoia (d’après l’autocollant)

Il est 6h du matin, c’est déjà l’effervescence à Barreirinhas. Alignés en face de Banco Do Brasil, les camions 4×4 attendent le chaland. Touristes et locaux se pressent – à la brésilienne – calmement pour se trouver une petite place disponible. Pas de stress, le premier camion part vers 7h30, direction Paulino Neves, 2h de piste plus loin. L’occasion de passer par des patelins absolument paumés dans le désert, de déposer quelques colis et autres sacs de ciment à quelques villageois.

Sur la route de Paulino Neves

Sur la piste de Paulino Neves

En arrivant à Paulino Neves, et bien que notre chauffeur nous avait affirmé pouvoir nous emmener jusqu’à Tutóia, on nous informe qu’un autre type va – peut être – pouvoir nous emmener jusqu’à notre destination dans une vingtaine de minutes. En attendant, il a une autre course, donc si nous le souhaitons nous pouvons attendre chez lui. TA BOM! Après une bonne grosse demi heure d’attente en plein cagnard, nous réembarquons dans un nouveau camion pour Tutóia, par l’asphalte cette fois. Et pour 8R$ en plus! Le voyage se fait toujours avec des locaux, et il faut bien avouer que c’est assez marrant lorsque l’un des voyageurs décide de descendre. Tout le monde se parle, et même si on ne se comprend pas, tout le monde se marre. Nous demandons au chauffeur de nous déposer à la “gare maritime” de Tutóia ou ce qui s’en approche.

Sur l'asphalte entre Paulino Neves et Tutoia

Sur l’asphalte entre Paulino Neves et Tutoia

Tutóia est une ville assez moche à l’embouchure du Delta des Amériques. Notre objectif est à l’origine d’y prendre un bateau/ferry pour remonter le fleuve jusqu’à Parnaíba. Nous avions lu sur internet que c’était possible en 3 ou 4h. À notre arrivée à la gare maritime, on nous saute dessus pour nous vendre un “tour du delta des Amériques” pour la modique somme de 1500R$… Ce n’est pas ce que nous recherchons. On nous informe que le fameux ferry n’existe soit disant plus car ils ont construit une route entre Tutóia et Parnaíba. En revanche on nous propose de nous emmener à Parnaíba en bateau (lancha) privée pour 250R$ par personne, mais nous devons attendre quelques heures, ce que nous acceptons. Quelques 2h plus tard, après une grosse pause jus de maracuja dans un resto naz au bord du fleuve, on vient nous dire qu’en fait, la lancha est pétée. Bref, retour à la case départ. Nous marchons sous un cagnard de dingue, nous rejoignons ce qui semble être la gare routière/station service de Tutóia. Nous finirons en bus de ligne pour 18R$ par personne. En attendant, ils ont installé une télé en extérieure pour regarder le mondial de volley (2e sport national au Brésil). Nous nous installons donc pour admirer la France mettre une raclée au Brésil. Grosse revanche personnelle sur Tutóia!!!

 

Transports en commun à Tutoia

Les transports en commun à Tutoia

Les berges du fleuve et ses bateaux de pêche à Tutoia

Les berges du fleuve et ses bateaux de pêche à Tutoia

Trois heures de bus de ligne et quelques Oreo au Dulce de  Lecce plus tard, nous arrivons à la gare de Parnaíba. L’étape de la soirée sera la pousada Vila Parnaiba très cool, très clean pour un budget très raisonnable et un petit dej au top. Pour le diner, nous filons – en taxi – dans le centre pour goûter à la spécialité locale, la tarte au crabe du Caranguejo Expresso. Faut dire qu’avec un nom pareil, peut être aurions nous du nous méfier. La localisation du resto n’est pas terrible sur une énorme place, mais au moins, c’est bondé et le resto est clairement le plus attirant des alentours. Nous commandons une PETITE tarte au crabe, spécialité maison, et, puisqu’elle est petite et que nous sommes affamés, nous commandons également une PETITE tarte au camarão ainsi que deux caipi pour les plus téméraires et des frites de manioc. Les caipi servies rapidement avec de la cachaça brune locale sont parfaites. Les tartes sont servies 45 minutes après la commande. C’est long mais on est au Brésil donc ce n’est pas inhabituel. A l’arrivée des deux tartes, nous nous rendons compte que nous n’avons pas la meme définition du mot “petite” et que chaque tarte est accompagnée des traditionnels riz, feijao et farofa de manioc. C’est absolument énorme! Pour le goût en revanche, on repassera: la tarte au crabe est parfaitement ignoble, celle aux crevettes, moins, mais pas terrible du tout. En revanche, les frites de manioc sont top, mais l’addition est plus que très salée. Le gros point positif est le service adorable et soucieux de nous faire plaisir.

DE PARNAíBA A JERICOACOARA VIA CAMOCIM

Étant donné que nous nous y sommes pris au dernier moment – ou comme des manches – , nous n’avons plus la possibilité d’acheter les billets de bus de ligne pour Camocim à notre arrivée à Parnaíba. La seule possibilité est de partir le soir même pour Camocim, or nous souhaitons découvrir un peu plus de Parnaíba avant de la quitter. Nous avons donc cédé et réservé à l’accueil de notre pousada un transfert privé avec la compagnie Clip Ecoturismo e Aventura pour Jericoacoara via Camocim le lendemain matin à une heure qui nous convenait. Sur ce tronçon, l’addition est salée puisque le pacote nous revient à 760R$ pour trois personnes. Vers 9h que notre chauffeur privé vient nous chercher, le lendemain, avec son plus bel utilitaire. Cette partie du voyage n’est pas la plus belle aventure du trajet, nous arrivons à Camocim 2h après notre départ de Parnaíba… Sur la route, nous assistons tout de même à notre premier contrôle routier par la police mais le bus de ligne aurait été largement suffisant pour profiter pleinement de cette première étape.

Pêcheurs au boulot sur la plage de Camocim

Pêcheurs au boulot sur la plage de Camocim

Le petit village de Camocim vu du bac

Le petit village de Camocim vu du bac

L’avantage du package c’est qu’à ton arrivée à Camocim tu n’as pas à te débrouiller avec le chaland pour négocier un buggy sur le port. Le chauffeur de buggy nous embarque, nous et nos valises , et c’est parti pour l’aventure. Un premier passage de bac, une virée dans les dunes, des vues de dingue, un peu de sensations, un passage dans la forêt, la mangrove, un arrêt à Tatajuba, d’autres dunes, un autre bac à Guriú, une réserve naturelle d’hippocampes… Et finalement la voila au loin… JERI! Objectif atteint!

Chauffeur de buggy

Le chauffeur de buggy

Tatajuba

Pause à la barraca do Robério

Bouchons de buggy chez Robério

Bouchons de buggy chez Robério

Pause coco à Tatajuba

Pause coco à Tatajuba

C'est bien Tatjuba!

Le poste d’observation des petits poissons dans l’eau

Second passage de bac

Second passage de bac

Traversée de jolis villages dans les dunes

Traversée de jolis villages dans les dunes

1buggy, 3bagages, 3 backseattripers et 1chauffeur

1buggy, 3bagages, 3 backseattripers et 1chauffeur

INFOS PRATIQUES

1 journée et demi de voyage minimum

Budget total: 305R$ par personne [soit environ 75€]

Réserver en avance le bus de ligne entre Parnaiba et Camocim!

Via CLICKBUS par exemple

Bilan: peu d’asphalte et beaucoup de moucherons dans les dents 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !