Brésil - Lencois

Tu as déjà rêvé de marcher pieds nus dans le sable pendant des kilomètres? De t’enrouler dans ton chech pour te protéger du soleil et, assoiffé, prier le ciel de tomber sur l’oasis salvatrice? Le parc national des Lençois Maranhenses est donc fait pour toi… À quelques détails près!

Le parc des Lençois est un désert d’environ 100km de long sur 50km de large au nord du Brésil. Ville la plus proche: Barreirinhas. Capitale la plus proche: São Luis, capitale de l’état du Maranhao et du Reggae! Bref, les Lençois, c’est loin! Pour parcourir le parc, il te faut en premier lieu te trouver un guide (sympa de préférence). C’est comme ça, c’est obligatoire, pour éviter de retrouver des touristes inconscients desséchés comme des pruneaux au milieu du désert.

 

TROUVER UN GUIDE

Pour trouver un guide, plusieurs possibilités s’offrent à toi:

Option 1 – tu es très prévoyant

Tu aimes mettre toutes les chances de ton côté et tu détestes les temps morts, tu contactes en amont quelques agences locales qui t’établiront des devis pour te proposer LA meilleure option au meilleur prix… [Notre choix]

Option 2 – tu es un peu moins prévoyant

Tu attends ton arrivée à Saõ Luis pour te soucier du problème et tu passes ta première journée à courir pour trouver la meilleur agence qui te proposeras la meilleure option au meilleur prix… [Pendant ce temps, nous, on boit des caipi en terrasse!]

Option 3 – tu es carrément à l’arrache

Tu attends d’arriver à Barreirinhas pour essayer de négocier avec un local pour qu’il te trouve le copain de la belle-soeur de João et pour un prix défiant toute concurrence… [Tu sais, je t’admire un peu quand même!]

 

LE CHOIX DE BACKSEATTRIPPER: l’option TerraNordeste

TERRA NORDESTE

Rua 28 de Julho, 380 – Centro, São Luís – MA, Brésil

Nous avons contacté plusieurs agences FRANCOPHONES quelques temps avant notre voyage pour voir un peu ce qu’on pouvait nous proposer et à quel prix. Au final c’est TerraNordeste qui a remporté nos suffrages. Pourquoi?
1/ ils sont super réactifs

2/ ils parlent français (c’est un plus qui aura toute son importance pour la suite)

3/ ils étaient moins chers et pour des prestations plus cool que les autres devis

4/ ils nous proposaient un devis sur-mesure adapté à nos envies

 

BACKSEATTRIPPER DANS LES LENCOIS

Récit de 3 jours dans les Lençois, si tu n’aimes pas lire, je te le résume: c’était DINGUE!!!

Jour 1

C’est le début de notre trek. Notre guide, Katia, brésilienne et francophone, vient nous chercher à 6 heures pétantes à notre pousada de Sao Luis. Même pas le temps de profiter du petit-déjeuner de notre hôte, il faut y aller vite vite! A la brésilienne, nous commençons par faire le tour de la ville en minibus pour récupérer d’autres touristes, puis on nous transfère dans un plus grand bus… Une bonne heure de logistique à nous balader dans São Luis plus tard, nous prenons la route. Pour atteindre Barreirinhas depuis São Luis, il faut compter 3 bonnes heures de route et une grosse demi heure de pause petit-déjeuner sur une aire de repos. A notre arrivée sur place, le chauffeur du bus nous dépose devant la pousada dans laquelle nous dormirons à l’issu de notre trek, nous faisons le check-in des bagages et filons à la supérette acheter de quoi survivre dans le désert: de l’eau (beaucoup d’eau!) et… des Oreo au dulce de leche! Notre guide se moque un peu de nous. Elle a l’air stressée, on a peur de se faire engueuler alors on ne réfléchit pas trop, on va vite et on achète aussi des Tucs, parce que “les Tucs, c’est bien pour l’apéro!”

Katia nous conduit ensuite au “port” de Barreirinhas qui donne sur le fleuve Preguiças. Deux locaux nous attendent depuis une bonne heure: notre conducteur de pirogue et notre guide Joias. Alors là, tu te dis qu’il y a 2 minutes, Joias s’appelait Katia, on est peut être au Brésil mais il ne faut pas te prendre pour un jambon. En fait, Joias est notre guide local, son job consiste à ne pas nous perdre dans le désert, il n’est pas obligé de nous parler, d’ailleurs il ne parle que portugais et nous dira environ 3mots en 3jours. Son job à lui commence au jour 2, et on comprendra rapidement son utilité. Pour l’instant il doit juste nous subir. Le job de Katia consiste à nous faciliter la vie et nous faire découvrir des trucs cool.

Nous embarquons pour une bonne heure de pirogue, ou barcasse dotée d’un moteur de tondeuse débridé, surfant habilement sur le rio Preguiças. Et nous pouvons te dire que les places à l’avant sont les pires !

Le premier arrêt est à Vassouras, aussi appelé le petit Lençois. D’après Katia, c’est ici que beaucoup de touristes stoppent leur découverte des Lençois et on les comprend très bien lorsque nous découvrons la lagune: nous avons déjà des étoiles dans les yeux. Le déjeuner qui suit, les pieds dans le sable et la vue sur le fleuve a quelque chose de magique.

Après le déjeuner, nous filons visiter le phare de Mandacaru. D’en haut, le panorama sur l’embouchure du fleuve est dingue. Et au loin là-bas, derrière nous, on distingue le début des dunes. L’excitation monte! Vivement le Jour 2.

À quelques encablures de Mandacaru, on nous débarque sur une plage de sable fin. Nous sommes à Atins, notre camp de base pour la nuit. On nous conduit en camion 4×4 à la Pousada Do Irmao, bien sympathique, et nous nous pressons de ressortir découvrir ce petit bijou de village inconnu du tourisme de masse. Ouahouh ♥♥♥

Le soir, notre guide nous propose de nous emmener dans un resto à Canto do Atins, à l’entrée du parc, pour y manger ce qui serait les meilleures camaraõ du Brésil. 20minutes de piste de nuit plus tard en 4×4, nous découvrons le resto de Luiza juste à côté de celui de son frère Antonio au milieu de… rien.

Le petit Lençois de Vassouras

Le petit Lençois de Vassouras

Vue du phare de Mandacaru

Vue du phare de Mandacaru

Atins

Le paradis du kite-surfeur

Plage d'Atins

La plage d’Atins

Pousada da Iramao - Bangalo especial

Pousada da Iramao – Bangalo especial

Pousada da Irmao

POUSADA DO IRMAO

 Rua Principal Povoado Atins, 59 – Zona Rural, Barreirinhas – MA, Brésil

POUSADA E RESTAURANTE DA LUIZA

 Canto do Atins, s/ n˚, Maranhão, Brésil

RESTAURANTE DO ANTONIO

Canto do Atins, s/ n˚, Maranhão, Brésil

Jour 2

Notre guide nous donne rendez-vous à 2h du matin pour le début du trek, probablement en pensant qu’elle serait obligée de nous tirer du lit. Bien trop excités par ce qu’on s’apprête à découvrir nous sommes dans les starting blocks avant même le réveil de nos deux guides. Après un petit déjeuner rapidement expédié, nous filons vers Canto do Atins en 4×4 via la même piste qu’hier soir. L’ambiance est bon enfant dans ce pickup. Bien au-delà du resto de la veille, on nous débarque au milieu de rien, à droite la mer, à gauche, une immensité de sable plongée dans l’obscurité. C’est là que commence la marche à la frontale et en tongs. Il est 3h du matin. Nous marchons pendant 2h30 dans la nuit. Nous manquons même de perdre le guide local lors d’un moment d’égarement. Le guide nous demande régulièrement d’éteindre nos frontales pour se repérer, nous supposons donc que son seul moyen de repère de nuit sont les étoiles. Logique… La première pause tombe à pic vers 5h30, nous entamons une première sieste, grignotons quelques Tucs et c’est reparti. Le soleil se lève doucement, nous découvrons alors le désert et ses quelques lagunes de juillet. Nous arrivons à l’oasis de Baixa Grande vers 8h00 du matin et il fait déjà une chaleur écrasante. Katia nous félicite car, d’après elle, nous étions rapide pour ce premier jour. A posteriori, nous la soupçonnons de nous avoir flatté un peu pour être sûre de nous trouver en forme le lendemain matin. On nous attribue un hamac, et nous attendons tranquillement le déjeuner de Rosidete. La journée se passe calmement à l’ombre des palmiers. Vers 17h30, nous envisageons d’aller voir le coucher de soleil au bord d’une lagune. Le spectacle vaut le déplacement! Une caipi, une assiette de chèvre coco et au lit.

L'aube dans les Lençois

L’aube dans les Lençois

Baixa Grande

Oasis de Baixa Grande

Baixa Grande

Salle à manger de Baixa Grande

Dortoir à hamacs

Dortoir à hamacs

Lagune

Lagune à l’aube

Lagune

Les lagunes à perte de vue

Lever de soleil

Lever de soleil sur les Lençois

Jour 3

Il est 3h. Nous avons passé un super morceau de nuit dans nos hamacs! Mais c’est l’heure de repartir. Nous marchons dans la nuit pendant environ 3h avant le lever de soleil. Nous manquons plusieurs fois de nous perdre, la faute au guide local qui n’a pas envie de lambiner ce matin. On monte des dunes, on en descend, on traverse des tas de lagunes plus ou moins asséchées. C’est long! Jusqu’au lever de soleil et là, on oublie tout tant le spectacle est incroyable. A chaque pas, une photo, à chaque photo un “haaannn c’est trop beau!”.

Nous arrivons à la dernière lagune vers 9h30. Notre taxi vient nous chercher vers 10h donc ils nous reste un peu de temps pour profiter et faire les guignols dans l’eau sous le regard affligé de nos guides. L’erreur à ne pas commettre est de penser que le trek est terminé à ce moment là! En réalité il reste la montée de la mort, reste à déterminer si elle est plus difficile à grimper que les autres parce que c’est la dernière justement. Une fois en haut, le paysage nous est familier, ça ressemble à la dune du Pilat. Nous rentrons en 4×4 à Barreirinhas par uns piste ensablée. Il est 11h, il fait chaud et nous allons enfin nous doucher!

lencois

Lever de soleil du troisième jour

Repos du guerrier

Repos des guerriers

Flag

Le soleil brûlant de 5h du mat’

pas

Au loin… ton guide

lever de soleil

Lever de soleil

flag

Signification du drapeau vert?

guide

Cowgirl solitaire

Autour de la lagune

Autour d’une lagune

Guide

Le guide qui ne se retourne jamais

Dernière lagune

Dernière lagune

Repos des guides

Le repos des guides ou l’art de s’économiser pour le dernier effort

Lagunes

Les lagunes des Lençois Maranhenses

Arrivée

L’arrivée!!

Lencois Maranhenses

Rebocador

Monsieur le rebocador

LES BONNES ADRESSES A BARREIRINHAS

Barreirinhas est une ville en plein développement. Depuis 10ans, elle connait un gain d’intérêt certain grâce aux touristes (très souvent français) attirés par l’expérience des Lençois. La ville n’est pas très étendue et ne présente que peu d’intérêt en pleine journée. En fin d’après-midi, les restaurant du bord de fleuve s’éveillent, les tables et chaises en plastique qui collent au short font leur sortie en masse et au loin, quelques terrasses avec du mobilier en bois. Quand tu vois du mobilier en bois au Brésil, il est fort probable que le bar ou le resto soit tenu par un européen. En tout cas, à Barreirinhas, c’était le cas, et nous n’avons pas été déçus.

O JACARE

109, Avenida Beira Rio, Barreirinhas – MA, Brésil

Nous avons repéré quasi instantanément que cet établissement était tenu par un français: déco soignée et carte de bière assez incroyable pour le Brésil, moyennant quelques réals. Nous nous sommes laissés tentés par des caipirinhas avec une vue sur le fleuve vraiment superbe, et, pour ne rien gâcher, le service y est très précis et de qualité.

A CANOA

300, Avenida Beira Rio, Barreirinhas – MA, Brésil

La deuxième terrasse avec mobilier en bois, on la teste pour le dîner. Et après deux jours de marche, les pizzas “à la française, avec de la salade dessus” (d’après Katia) nous font clairement de l’œil. Il faut dire qu’elles sont vraiment bonnes ces petites pizzas et le vin qui les accompagne est un pur bonheur.

Rendez-vous sur Hellocoton !